RENCONTRE DE LA FRATERNITÉ ORTHODOXE DU SUD-EST


Le lundi de la Pentecôte (9 juin 2014) s’est tenue à l’initiative de la Fraternité orthodoxe du sud-est une rencontre des paroisses orthodoxes de la région en l’église St Irénée de Marseille (métropole grecque).

La journée a débuté par la célébration des matines et de la Divine Liturgie présidée par le P. Jean Gueit (protopresbytre du Trône œcuménique et doyen de l’Archevêché pour le sud-est) entouré du P. Daniel Bresson (paroisse St Irénée), du P. Christophe D’Aloisio (recteur de la paroisse Sainte trinité et Saints Cosme et Damien à Bruxelles) du P. René Fouilleul (paroisse Ste Hélène et Ste Croix à Montpellier) et du diacre Henri Colombani (paroisse Ste Rencontre du patriarcat de Roumanie à Nîmes). Etaient également présents le hiéromoine Serge Vaes (Archevêché), le P. Georges Eymard (paroisse St Cosme et Damien de la métropole grecque en Avignon), le frère Joseph (Skite Ste Foy), une soixantaine de paroissiens. Dans son homélie, le P.Jean a insisté sur la place et le rôle de l’Esprit Saint comme personne de communion, unifiante et pacifiante, se référant notamment à St Seraphim de Sarov. Il a souligné que les orthodoxes ici, d'origines diverses , avaient la possibilité et sans doute le devoir de surmonter les pesanteurs historiques et le clivages culturels et de tenter de témoigner de l’essentiel, inspirés par le Saint Esprit (le Saint Souffle).
Après de chaleureuses agapes, le P. Christophe a proposé une réflexion sur le thème « Sainteté et Liberté aujourd’hui ». Ayant rappelé qu’à l'origine étaient nommés saints tous les « baptisés et chrismés » , il a souligné que les critères d'une sainteté proclamée par l'église étaient divers , évolutifs, et que la canonisation d'une personne ne « canonisait » pas tous les aspects de sa vie. P.Christophe a ensuite développé largement la problématique de la liberté. Le concept, si présent dans le monde laïque et profane d'aujourd'hui n'apparaît qu'une seule fois dans l'Evangile au verset « la vérité vous rendra ibre » (Jn VIII-32.) a-t-il rappelé. Une manière d'ouvrir la réflexion et le débat le plus larges possibles sur tous les aspects de la vie ecclésiale, personnelle et commu- nautaire. Un échange très dense a suivi l'exposé notamment autour de la problématique liberté, volonté, obéissance.
Sophie Stavrou, secrétaire générale de la Fraternité orthodoxe en Europe occidentale a ensuite pris la parole pour rappeler le rôle fédérateur des juridictions orthodoxes que la Fraternité exerce notamment dans le cadre des congrès européens triennaux qu’elle organise depuis 1971. Le prochain congrès se tiendra dans un an, probablement dans le sud de la France. Michel Sollogoub a pour sa part rappelé l’existence du gîte de Fenouillet initié également par la Fraternité orthodoxe (et qui avait accueilli à plusieurs reprises la JOM) ; il a informé de la tenue cet été d’une session particulière consacrée à la mémoire d’Olivier Clément du 11 au 13 août. (renseignements et inscriptions : amisdefenouillet2004@gmail.com)

Pour conclure cette rencontre P. Jean a remercié les P.André et Daniel et les paroissiens de St Irénée pour l’accueil chaleureux et efficace qu’ils ont réservé à cette manifestation.