« Dimanche de l'Orthodoxie »

1er dimanche du Grand Carême


        L’orthodoxie fête, ce jour, une grande date, celle du 11 mars 843, qui instituait le « rétablissement des icônes » après plus d’un siècle d’hérésies, de doutes, de discussions théologiques et même de persécutions. En effet la dernière hérésie qui ravagea l’Eglise d’Orient fut l’iconoclasme.

        Dès 726, l’Empereur Léon III signait le premier décret contre les icônes, suivi de bien d’autres, jusqu’en 786/787 où le Concile œcuménique de Nicée proclama la légitimité du culte des saintes images, en ce sens que la vénération dont elles sont l’objet s’adresse à Dieu qui est ainsi adoré, ou aux Saints qu’elles représentent. Toutefois la querelle des images avait mis l’Empire à feu et à sang, occasionnant même deux schismes avec l’Eglise de Rome d’une durée de 70 ans. C’est donc ainsi, sous le règne de l’Impératrice Théodora décidée à rétablir l’ « Orthodoxie », que prit fin en 843 la lutte des iconoclastes. L’enjeu de ce conflit concernait l’affirmation des deux natures du Christ, « sans mélange ni confusion » : Dieu et Homme. L’icône ( image) est possible car Dieu s’est fait Homme, s’est incarné.

        Plus tard et par extension, l’objet de la fête fut élargi à la célébration le 1er dimanche de Carême de toutes les affirmations dogmatiques orthodoxes. (Ainsi sont proclamées les sentences contre les hérésies nouvelles ou anciennes, si bien que les noms des hérétiques sont suivis d’un triple anathème tandis qu’on acclame, avec une triple bénédiction, les noms des défenseurs de la foi).  De nos jours, le Dimanche de l’Orthodoxie est la fête de la manifestation de l’unité et de la catholicité de l’Orthodoxie, dans tous les pays où elle existe. C’est en ce sens qu’elle est la fête du triomphe de l’Orthodoxie, le témoignage de sa présence universelle dans le monde, confessant une même foi, vivant un même dogme, unie dans une même spiritualité, transmise par le Christ et les Apôtres.

(Extrait de SYNAXE, n°19 « LE TRIODE DU GRAND CAREME » présentation pastorale)

Comments